Panel-dialogues d’experts sur l’état de mise en œuvre de la police de proximité au Burkina Faso

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé « Capitalisation et partage d’expériences et de bonnes pratiques entre organisations de la société civile (OSC) de l’espace G5-Sahel (Burkina Faso, Mali et Niger) en matière de participation citoyenne dans la gouvernance du secteur de la sécurité, » le Centre d’information et de documentation citoyennes (Cidoc), avec l’appui financier du National Endowment for Democracy (NED) organise ce mardi 17 mai 2022, un Panel-dialogues d’experts sur l’état de mise en œuvre de la police de proximité au Burkina Faso.

Les participants à la rencontre

Ce Panel-dialogues d’une journée vise à créer une base d’informations sur l’état de mise en œuvre réelle de la police de proximité, permettre une compréhension des défis de la mise en œuvre de la police de proximité et formuler des recommandations pour améliorer l’application et/ou l’appropriation locale de la police de proximité à travers des messages de plaidoyer.

Pour ce faire, le Cidoc a réuni autour de la table des experts de profils richement diversifiés (des experts de la Force de Défense et de Sécurité, des experts de l’Assemblée Législative de la Transition, des experts des Organisation de la Société Civile et des juristes experts du secteur privé (directeurs de cabinet et retraités du secteur de la sécurité).

L’ouverture des présentations sur le cadre conceptuel de la police de proximité au Burkina Faso a été faite par Madame Anès OUOBA/NIGAN, Commissaire de Police et Directrice de la Police de proximité.

Madame Anès OUOBA/NIGAN
Commissaire de Police et Directrice de la Police de proximité.

Avec elle, il a été question de donner un aperçu sur la police de proximité telle que voulue, conçue et déployée par les autorités sécuritaires du Burkina Faso. Cette introduction a permis aux autres intervenant du premier panel d’aborder les questions de légitimité de l’approche de police de proximité : son ancrage sociologique, son arrimage avec les tenants socioculturels et les mécanismes endogènes préexistants, le niveau d’appropriation, etc. ainsi que les possibles limites du cadre juridique et institutionnel actuel de la police de proximité au Burkina Faso et l’apport de la police de proximité au renforcement de la confiance entre forces de défense et de sécurité (FDS).

Des discussions à l’issue de chaque panel permettront aux participants d’apporter leurs apports, contributions et de poser leurs questions d’éclaircissement. Le Cidoc a une forte attente des résultats de ce Panel-Dialogues et ses recommandation serviront pour un plaidoyer au niveau des décideurs.

SOME K. Jean de Dieu

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Résoudre : *
22 − 2 =