Exercice efficace des droits de participation dans 6 régions du Burkina Faso: Le Cidoc descend sur le terrain

Le vendredi 4 mars 2022 a eu lieu à la Villa de l’Intégration The Garden à Ouaga 2000, le lancement officiel du projet intitulé « Consolider les dynamiques de concertation et renforcer la qualité des dialogues entre les OSC et les conseils de collectivité en matière d’exercice des droits de participation dans les six (06) régions du Burkina Faso » en abrégé « exercice efficace des droits de participation ».

Photo de famille des participants au lancement du projet Exercice efficace des droits de participation

Ce projet de 24 mois est appuyé par le projet « Promotion des droits humains, de la paix et de la cohésion sociale au Burkina Faso Projet DHPCS 2021-2025 » sur financement de l’Ambassade Royale du Danemark et couvre les régions des Cascades, des Hauts Bassins, du Centre, du Centre-Nord, du Centre-Est et du Sud-Ouest.

Ce vendredi, il a été question pour le Cidoc de faciliter l’appropriation du projet par les bénéficiaires directs (les femmes, les jeunes et les PDI ; les Conseils de collectivité ; et les OSC et OBC) et surtout susciter de l’intérêt auprès des institutions pertinentes (notamment le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité ; l’ADCT ; l’AMBF ; et la CNDH), les incitant à apporter tout accompagnement nécessaire à la bonne mise en œuvre de ce projet.

Les participants lors de la présentation du projet par
le coordonateur du Projet M. Dan N. KASHIRONGE

Nous avons été très honoré par la présence des cibles de l’activité. Le MATDS Burkina Faso/ DGCT a été représentée, l’UAT/DHPCS a été représentée par son chef d’équipe et une membre de l’équipe, la Commission Nationale des Droits Humains CNDH a été représentée par sa Vice Présidente, l’ Association des Municipalités du Burkina Faso-AMBF a été représentée, les 6 régions ont été représenté. Nous saluons aussi la présence du partenaire technique Freedom House.

Le Chef d’équipe de l’UAT/DHPCS

Tous ont apprécié la pertinence du projet et attendent beaucoup en termes de résultats. La CNDH par exemple loue l’initiative en ce sens qu’elle permettra aux conseils locaux de renforcer leurs connaissances sur les droits humains. Le projet a été présenté aux participants suivi de discussions intéressantes sur la mise en oeuvre du projet dans le contexte actuel du Burkina Faso. Une étude de base a été conduite avant le lancement pour évaluer les niveaux de compréhension de la participation Citoyenne. Les résultats de cette étude ont été présentées et positivement appréciés par les participants.

L’équipe Cidoc

L’équipe Cidoc se dit prête à descendre sur le terrain avec les ajustements et adaptions requis par le contexte socio-politique actuel.

A bientôt sur le terrain !

SOME K. Jean de Dieu

Lead-Projet, Chargé de la mobilisation de ressources et de la communication stratégique du Cidoc

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Résoudre : *
22 + 15 =