Collectivités territoriales de la Région du Sahel : Le Cidoc prime la commune la plus résiliente dans la région du Sahel

Réunis dans la salle des rencontres du Centre Multimédia de Dori, les participants à cette cérémonie ont assisté à la remise du prix de la commune la plus résiliente dans le cadre du Projet PACT mis en œuvre par le CIDOC dans la Région du Sahel. Présidé par Boukary Porgo, le chef de cabinet du Gouverneur de la Région du Sahel, cette rencontre a connu la présence de Ousmane Amirou DICKO, l’Emir du Liptako par ailleurs président du comité de choix et de Hama Zakaria Diallo, le Secrétaire Permanent de l’Association des Municipalités du Burkina Faso, section du Sahel. Bien sûr que les acteurs concernés ont effectué le déplacement et le tout s’est déroulé sous l’œil avisé de Augustin Somé, le Coordonnateur du CIDOC. C’était ce vendredi 21 mai 2021.

<<Pour aboutir à ces résultats, nous avons travaillé dur. Mais nous avons travaillé en toute indépendance, en toute impartialité et en toute neutralité>>. C’est en ces termes que l’Emir du Liptako a introduit son propos, lui qui a présidé le comité de choix de la commune la plus résiliente dans la Région du Sahel. Et à l’arrivée, c’est la commune de Falagountou qui a été reconnue comme étant la plus résiliente dans la Région du Sahel. Markoye et Mansila occupent simultanément la 2è place ce qui fait d’elles les deux ex-aequo. <<Les 23 autres communes n’ont pas démérité. Toutefois nous invitons les communes lauréates à maintenir le cap pour conserver le trophée. Aux autres communes nous demandons de fournir d’efforts pour occuper les premières places>> a exhorté Ousmane Amirou Dicko, l’Emir du Liptako. Poursuivant et parlant des critères de choix, l’Emir du Liptako dira que <<le premier critère, c’est d’être là et d’œuvrer pour le bien-être des populations malgré les situations difficiles>>.<<C’est un encouragement et non une compétition entre les communes>> a tenu à préciser Augustin Somé, le Coordonnateur du CIDOC.

L’artiste slameur Fresh Gravure a tenu l’assistance en haleine par deux prestations musicales de premier choix. L’artiste-peintre Abdouramane Amadou Tamboura de Djelgodji Art qui a réalisé les tableaux servant de prix, a expliqué leur teneur et portée. Le clou de la cérémonie a été la remise des prix. Composés d’un tableau et d’une attestation, ces prix ont été remis aux communes récipiendaires à travers leurs représentants. Et de tous les Maires dont les communes ont été primées, c’est Abdoulaye Nouhoun Maïga, le Maire de Falagountou qui a effectué le déplacement de la Salle Multimédia de Dori. Ce qui a fait ironiser Ousmane Amirou Dicko, l’Emir du Liptako en ces termes : <<Ils ont vraiment mérité leur place>>. Cette phrase a été noyée dans l’hilarité générale marquant du même coup la fin de la cérémonie.

Dans son mot, Augustin Somé a tenu à traduire sa gratitude au PACT qui appuie le CIDOC depuis 2019. <<Informés, les citoyens participent mieux aux activités des collectivités territoriales>>. Et c’est pourquoi le CIDOC qui est le Centre d’informations et de Documentation Citoyennes en a fait son cheval de bataille. C’est ce qui a fait certainement dire à Hama Zakaria Diallo, le Secrétaire Permanent de l’Association des Municipalités du Burkina Faso, section du Sahel que <<si les partenaires intervenants au Sahel devraient être évalués, le CIDOC serait bien positionné car le CIDOC a été résilient>>.

Par Hama Hamidou DICKO.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Résoudre : *
9 + 10 =